Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Angleterre   Corée   Danube   Finlande   Finno-Ougrie   France   Komi   Nice   Saxe   Sibérie   breuvages et autres saveurs   hum...   statuaire urbaine 

p a r m a k o m a

Recherche



Actualité
11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look upon Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).
03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.
01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.
12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.
08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.
05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.
01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.
10/2015 : Uuno Kailas de Heinola à Nice – Cent ans de musique et de poésie entre Nice et la Finlande, concert-lecture à Helsinki.
10/2015 : Sofi Oksanen à Nice, rencontre avec Sofi Oksanen et Miquèu de Carabatta à Helsinki autour de Quora despareissèron lu colombs.
09/2015 : première de la pièce d'Alexeï Popov Les cornes par la compagnie La Chance du Débutant (au Théâtre National Komi, Syktyvkar).
09/2015 : parution de Baby Jane, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.
09-12/2015 : résidence de traduction à l'HCAS (Helsinki).
05/2015 : parution de Blanc comme la neige, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

Tribune



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


— et d'ouest en est —

Corée


Le royaume de Corée sous la dynastie Joseon (XIXe siècle).
La péninsule est traversée du nord au sud par la chaîne des monts Paektu, sur une longueur de crêtes d'environ 1500 km. Le point culminant se trouve à la frontière avec la Chine (2744 m).

Frontières




Le fleuve Amnok (en chinois : Yalu) sépare la Corée (Sin-Uiju, à gauche) de la Chine (Dandong, à droite). Deux ponts permettaient la circulation entre les deux pays depuis 1911 et 1943. Après leur destruction par les Américains en 1950, seul le second a été reconstruit. (Un autre pont routier vient de voir le jour en aval dans les années 2010.)
Le détroit de Tsushima sépare la Corée (Busan) du Japon (Kyūshū). Ici, départ d'un ferry pour Fukuoka.
Le pont Bukhang (2014) enjambe le port de Busan.

Montagne




Dans la vallée du Myohyang (province de Nord-Pyongan)."Sungoo Resort", l'un des sites des prochains jeux olympiques de "PyeongChang 2018" (province de Gangwon).

Forteresses




Sariwon : le fort du mont Jeongbang (dynastie Koryo, reconstruit au XVIIe siècle, avec une enceinte en pierre de 12 km).
Suwon : forteresse Hwaseong (XVIIIe siècle), avec une enceinte de 6 km au cœur de la ville.

Portes






Vestiges des fortifications de Pyongyang (porte du Potong, accès occidental de la ville, VIe siècle, reconstruite au XVe puis en 1955) et de Kaesong (porte sud, XIVe s., reconstruite en 1954).
Vestiges des fortifications de Seoul (porte sud, XIVe s.) et de Suwon (porte sud, XVIIIe s.).

Céladon




Kaesong, musée de Koryo.
Hall de la gare principale de Seoul.

Balançoire


Musée de Koryo, Kaesong.
Sous un autopont, Samcheok.

Kimchi






Les femmes du village préparent le kimchi sur une mosaïque exposée au musée de Koryo (Kaesong).

À Pyongyang et à Incheon.

Dolsot bibimbap




À Mangyongdae, Pyongyang.
À Gwangalli Beach, Busan.

Bière




La Taedonggang est l'une des quatre bières produites par la brasserie Taedonggang, fondée à Pyongyang en 2002. Avec du matériel acheté en Angleterre, la fabrication repose sur la technologie et le savoir-faire allemands.
Dans le sud, actuellement, les deux principales marques de bière sont Hite (Hite Brewery, qui trouve son origine dans les "Chosun Breweries" fondées sous l'occupation japonaise en 1933) et Cass (Oriental Brewery alias "OB", héritière des "Showa Kirin Breweries", 1933).

Bain




Une baignoire individuelle à l'hôtel (hôtel Ryonggang, Onchon). Ce n'est pas toujours le cas, mais j'ai eu la même à Incheon.
Les bains publics traditionnels sont constitués de douches et de trois bassins de "sauna" : un très chaud, un tiède et un froid (hôtel Commodore, Busan).

L'ancienne religion




Sariwon, Temple Songbul.
Busan, temple Haedong Yonggungsa.
Au nord comme au sud, les temples bouddhistes sont peu fréquentés.

La nouvelle religion : le rédempteur





Kim Il-sung veille jour et nuit sur le peuple de la RPDC (ci-dessus : à Kaesong). Le calendrier "juche" compte les années à partir de sa naissance.



Le Christ veille jour et nuit sur le peuple de la République de Corée (ci-dessus : à Samcheok et à Busan). Le calendrier grégorien compte les années à partir de sa naissance.
Kim Il-sung, né dans une étable chez des paysans pauvres, militant communiste contre l'occupation japonaise dans les années 1930, héros rouge de la guerre de libération (1941-1945), fondateur de la République Populaire Démocratique de Corée (1948), créateur de l'idéologie Juche (1955), monté au ciel en 1994 mais immortel en tant que "président éternel" (Kim Jong-il et Kim Jong-un n’ont jamais été "présidents" : le chef suprême est en quelque sorte subordonné au président éternel Kim Il-sung).
Si la constitution de la RPDC garantit la liberté de culte, l'idéologie Juche se substitue de fait aux religions dans tous les domaines de la vie : c'est au président éternel qu'on doit la vie, il est le soleil incarné, et c'est vers lui qu'on se tourne régulièrement pour lui rendre grâce et implorer son soutien. Villes et campagnes sont hérissées de statues de Kim Il-sung illuminées. Son portrait est omniprésent, à l'instar du crucifix dans certains pays catholiques.
Dans le sud, la religion majoritaire est le christianisme. Après le Timor oriental et les Philippines, devant la Chine, la Corée du Sud est l'un des pays les plus chrétiens d'Asie. Né dans une étable dans une famille pauvre, Jésus-Christ est mort en sacrifice pour le salut des hommes, puis ressuscité et monté au ciel pour régner sans fin sur son peuple.
Introduit dans la péninsule par les jésuites au XVIIIe siècle, le christianisme s'est développé à la fin du XIXe, puis a connu un nouvel essor après la période d'occupation japonaise. Villes et campagnes sont hérissées de clochers et de croix illuminés.

Chambres avec vue



Pyongyang : hôtel Yanggakdo, sur le fleuve Taedong, au milieu de la ville.


Hyangsan : hôtel Chongchon, dans les monts Myohyang, au bord du fleuve Chongchon.

Samcheok : motel Samcheok Beach, sur la plage.


Busan : hôtel Commodore, sur une colline dominant le port.

La mer



L'embouchure du Taedong dans la mer de l'Ouest.

Dans la province de Sud-Gangwon, à l'exception de quelques plages, le littoral de la mer de l'Est est verrouillé par des barbelés avec postes de garde et projecteurs.

Gratte-ciel




Pyongyang : l'hôtel Ryugyŏng (105 étages, 330 m, 1987-2011).
Seoul : Lotte World Tower (123 étages, 554 m, 2005-2017).

Victoire




Pyongyang, le Grand Monument sur Mansudae.
Seoul, War Memorial of Korea.

Cimetières militaires




Pyongyang : Cimetière des Martyrs de la Révolution (1975, rénové en 1985), sur la colline de Taesong, à la gloire des soldats nord-coréens tombés pour la liberté et l'indépendance contre l'occupant japonais.
Busan : UN Memorial Cemetery in Korea (années 1960), en l'honneur des soldats de 16 pays de l'Onu tombés dans la Guerre de Corée en 1950-1953.

Armistice




Panmunjeom (dans la DMZ) : lieu de signature de l'armistice le 27 juillet 1953. Les tables et les exemplaires originaux de l'accord sont exposés en l'état, ainsi que les drapeaux : celui de la RPDC et celui des Nations-Unies.
Camp Bonifas (près de la DMZ) : reproduction du lieu de signature de l'armistice.

Panmunjeom - Joint Security Area




Depuis l'armistice de 1953, la RPDC et la République de Corée revendiquant chacune la totalité de la péninsule coréenne, le territoire est partagé par une ligne de démarcation militaire de 238 km de long. Celle-ci est bordée par une zone démilitarisée qui s'étend sur 2 km de chaque côté. À l'emplacement de l'ancien village de Panmunjeom, la Joint Security Area constitue le seul lieu de passage. Sur les photos ci-dessus, on voit le cœur de la JSA depuis le nord et le sud. Les baraques centrales servent de lieu de rencontre depuis 1953 (les grises à la charges de la RPDC, les bleues à celle de l'Onu) ; elles sont traversées par la ligne de démarcation, matérialisée par le muret en béton. Curieusement, de chaque côté, il est permis de prendre des photos face à ligne mais pas derrière soi.

Les guides de la DMZ


Les soldats de la JSA




Face au sud, le soldat nord-coréen qui monte la garde en permanence a toujours le soleil dans les yeux.
Face au nord, les soldats de l'Onu sont à l'ombre et portent des lunettes de soleil.

À propos de costumes






Pour les grandes occasions, le costume féminin est traditionnel, mais celui de l'homme est de type occidental.

Passerelles




Pyongyang.
Seoul.

Pique-nique dominical




Parc de Mansudae, Pyongyang.
Parvis de la cathédrale catholique de Samcheok.

Kim




Kim Il-sung, Pyongyang.
Kim Koo, Seoul.

Essor économique




Monument à l'idéologie Juche, Pyongyang.
Monument à la gloire du commerce international, Busan.

Fusée




Exposition florale, Pyongyang.
Haesindang Park, Sinnam, Samcheok.

Tigre




Hyonrung : sépulture du roi Wanggon (943), fondateur de la dynastie de Koryo.
Seoul : parc de Namsan.

Sièges sacrés




Mont Jeongbang, Sariwon. Kim Il-sung s'est assis sur ce banc le 22 avril 1967.
Seoul Arts Center. Pour financer l'auditorium, chacun peut acheter un peu d'immortalité en donnant son nom à un siège.

Glisse urbaine




Pyongyang, place Kim Il-sung.
Busan, Nam-gu, Yongho 1-dong.

Voiture




Une des rares affiches publicitaires de Corée du Nord (Pyongyang, devant la gare ferroviaire). Pyeonghwa est le principal fabricant automobile.
Curieusement, si la plupart des véhicules de Corée du Nord sont de fabrication locale, il y a peu de publicité explicite pour Kia, Hyundai ou Daewoo. Ici, c'est BMW qui s'affiche à Busan.

Bus de tourisme






Anges gardiens




Sur le bord de la route, Kim Il-sung fait toujours briller le soleil.
Dans le Sud, c'est la police qui protège les citoyens.

Stèles




Un hameau de SinUiju, province de Nord-Pyongan.
Goyang, province de Gyeonggi.

Campagnes




Près de Sin-Uiju, Nord-Pyongan.
Province de Gyeonggi.

Dans les champs




Sud-Hwanghae. "Vive la grande agriculture Juche !"
Nord-Gyeongsang. "Agriculture respectueuses de l'environnement"

Cinéma




Pyongyang, capitale mondiale du cinéma : le Festival international du film de Pyongyang s'y tient tous les deux ans depuis 1988 (statue devant les studios de cinéma).
Busan, capitale mondiale du cinéma : le Busan International Film Festival s'y tient chaque année depuis 1996 (peinture murale dans le port de Busan).

Superlatif




À l'embouchure du Taedong, le barrage de Nampo (1981-1986) s'interpose entre le cours du fleuve et les marées de la mer de l'Ouest. Avec 8 km de long, il est équipé de 36 vannes de vidange et de 3 écluses permettant le passage de navires de 50.000 tonnes. En même temps, il constitue une route reliant les provinces de Sud-Pyongan (Nampo) et de Sud-Hwanghae (mont Kuwol).
Depuis 2009, Shinsegae Centum City est le plus grand centre commercial au monde, avec 293.905 m2 de surface au sol (Guinness World Records).


Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Samedi 22 Avril 2017, 17:58 dans la rubrique "Corée".