Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Angleterre   Corée   Danube   Finlande   Finno-Ougrie   France   Komi   Nice   Saxe   Sibérie   breuvages et autres saveurs   hum...   statuaire urbaine 

p a r m a k o m a

Recherche



Actualité
03-04/2018 : représentations de Vincent River de Philip Ridley au Théâtre Ouvert Luxembourg.
01/2018 : Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture autour d’Armas Launis et d’Uuno Kailas, Nice, bibliothèque Louis-Nucéra.
11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
11/2017 : Lecture d'extraits de la pièce Purge de Sofi Oksanen au Théâtre de l'Atalante (Paris) dans le cadre des rencontres Traduire - Transmettre.
10/2017-06/2018 : reprise des Cornes d'Alexeï Popov au Théâtre de l'Impasse (+ en tournée le 07/10 à Saint-André et le 27/10 à Falicon).
09/2017 : parution de Norma de Sofi Oksanen en grands caractères (éd. Voir de Près).
08/2017 : parution de l'article "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans la revue bretonne Klask, n° 11.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look at Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu, Musée national d'Estonie.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).
03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.
01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.
12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.
08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.
05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.
01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

Tribune



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


La fontaine d'Apollon...
— ... avec Apollon —
Une nouvelle œuvre de Christo au cœur de Nice ?



Non ! C'est le retour du Soleil au milieu de sa Fontaine, pour célébrer le solstice.



Dans les années 1930, le sculpteur parisien Alfred Janniot (1889-1969) avait réalisé une Fontaine du Soleil de 11 m de haut et 16 m de diamètre, composée d'un Apollon entouré de cinq planètes : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Saturne. Le projet fut suspendu par la guerre, et la Fontaine du Soleil ne fut inaugurée qu'en 1956.

(photos : Cagnoli, 1958)

En 1976, pour des raisons obscures (la nudité de la statue d'inspiration antique choquerait les passants, ou les touristes américains, ou je ne sais qui), Apollon est retiré de la place Massena et exilé au stade Charles Ehrmann, loin du centre-ville et du regard des passants.



En 1994, les bronzes sont retirés et relégués à la station d'épuration, et la fontaine est finalement remplacée par de malheureux palmiers. Le tout disparaît intégralement pendant le chantier du tramway (2003-2007).

En mars 2007, à l'équinoxe, la fontaine est rétablie avec ses bronzes restaurés, mais sans Apollon. La Fontaine vient donc de retrouver sa cohérence après une trentaine d'années de mutilations.

Janniot est l'auteur de nombreuses sculptures de circonstance de la fin de la Troisième République. À Nice, il avait déjà réalisé, avec l'architecte niçois Roger Seassal, le Monument aux morts inauguré en 1928. À Paris, il est surtout connu pour la façade du Palais de la Porte Dorée (Exposition coloniale de 1931) et les bas-relief du Palais de Tokyo.
(photos couleur : juin-juillet 2011, 1988)
Écrit par SebK, le Samedi 2 Juillet 2011, 13:45 dans la rubrique "statuaire urbaine".