Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

sébastien cagnoli

Recherche



Actualité

10/2021 : parution d'un poème d'Aaro Hellaakoski en exergue d'un ouvrage de Pentti Sammallahti, aux éd. Xavier Barral.
10/2021 : un épisode de la série H24 écrit par Sofi Oksanen ; diffusion sur Arte et parution en recueil collectif chez Actes Sud.
07/2021 : parution d'une anthologie de poésie komie, en collaboration avec Yves Avril, aux éd. Paradigme.

07/2021 : création d'Innocence, opéra de Kaija Saariaho sur un livret de Sofi Oksanen & Aleksi Barrière, au festival d'Aix-en-Provence ; diffusion sur Arte Concert.

05/2021 : réédition au Livre de Poche du recueil d'Ursula K. Le Guin Aux douze vents du monde, avec en exergue le poème d'AE Housman duquel il tire son titre.
04/2021 : rencontre avec Miki Liukkonen à l'initiative de l'Ambassade de Finlande à Paris.
04/2021 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Bertrix (Luxembourg belge). (reporté)
04/2021 : deux nouveautés de Sofi Oksanen (Le parc à chiens @ Stock et Une jupe trop courte @ Points Poésie).


03/2021 : "La reconciliacion pantaiada", analyse de tableau @ Cultura Viva.
03/2021 : chronique hebdomadaire sur Cultures Sauvages.
01/2021 : réédition de Sœurs de cœur, de Salla Simukka, au Livre de Poche.

01/2021 : parution d'Espars à Nice.

01/2021 : parution du roman O, de Miki Liukkonen, au Castor Astral.

01/2021 : parution du roman Sans toucher terre, d'Antti Rönkä, aux éd. Rivages.

12/2020 : "Jeff d'en Bellet", chronique sur Thomas Jefferson @ Cultura Viva.
11/2020 : Démocratie au temps du choléra : Herzen et Garibaldi à Nice autour de 1848, conférence-concert avec Nadia Metlov & Hélène Grabowska-Metlov à la bibliothèque Louis-Nucéra, Nice en ligne.

11/2020 : lecture de poèmes de Caj Westerberg dans le cadre de l'expo Sammallahti.
10/2020 : présentation de l'Anthologie de la poésie komie à Syktyvkar ("Journée des peuples finno-ougriens", Bibliothèque nationale de Komi).
09/2020-05/2021 : exposition de poèmes de Caj Westerberg à Nice (musée Charles Negre, expo Miniatures de Pentti Sammallahti).
08/2020 : Congressus XIII Internationalis Fenno-Ugristarum, Universität Wien. (reporté)
07/2020 : création d'Innocence, opéra de Kaija Saariaho sur un livret original de Sofi Oksanen, au festival d'Aix-en-Provence. (reporté)

08/2020 : parution d'un poème d'AE Housman dans le roman graphique L'accident de chasse (Carlson & Blair, éd. Sonatine ; prix Ouest-France-Quai des bulles 2020 ; fauve d'or au festival d'Angoulême 2021 ; grand prix des lectrices de Elle 2021).
05/2020 : collaboration à la revue Books à propos de l'actualité littéraire finlandaise.
03/2020 : 1er prix ex-æquo au concours de traduction poétique organisé par l’Inalco et l’Ambassade d’Estonie.
03/2020 : représentations de Purge, de Sofi Oksanen, à Angoulême (compagnie Le Meilleur des Mondes).

02/2020 : concerts à Neuchâtel, avec des poèmes d'AE Housman.
02/2020 : parution du roman Le papillon de nuit, de Katja Kettu, chez Actes Sud.

11/2019 : réédition de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, au Livre de Poche.

11/2019 : Conférence sur les langues autochtones de l’Europe, Institut finlandais & Inalco, Paris.
10/2019 : parution de "Ni scandinaves, ni slaves : des voix originales d'Europe du Nord", préface à Ma muse n’est pas à vendre, poèmes d'Ivan Kouratov choisis et traduits par Yves Avril, éd. Paradigme.
08/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi dans le cadre du 15e Congrès des littératures finno-ougriennes, Kolozsvár, Roumanie.
05/2019 : parution d'Une soirée de toute cruauté, de Karo Hämäläinen, chez Actes Sud (coll. Actes noirs).

03/2019 : réédition en Folio du roman d'Anna Hope La salle de bal, avec des vers d'AE Housman.
03/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Genève.
02/2019 : réédition au Livre de Poche du roman de Kate Atkinson L'homme est un dieu en ruine, avec des vers d'AE Housman.
01/2019 : parution de Sœurs de cœur, de Salla Simukka, chez Hachette.

12/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Paris.
11/2018 : lecture publique de la pièce Purge de Sofi Oksanen à Cognac.
11/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Nice, à Moscou et en République de Komi (Syktyvkar et région de Körtkerös).
08/2018 : parution de Lever de rideau sur le pays komi, L'Harmattan & Adéfo, coll. "Bibliothèque finno-ougrienne".

05/2018 : parution d'un poème d'AE Housman en exergue du recueil d'Ursula K. Le Guin Aux douze vents du monde (Le Bélial'), qui en tire son titre.
05/2018 : réédition de Norma, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

05/2018 : parution d'un article de Sofi Oksanen au Nouveau Magazine Littéraire, mai 2018.
03-04/2018 : représentations de Vincent River de Philip Ridley au Théâtre Ouvert Luxembourg.

01/2018 : Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture autour d’Armas Launis et d’Uuno Kailas, Nice, bibliothèque Louis-Nucéra.

11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
11/2017 : lecture d'extraits de la pièce Purge de Sofi Oksanen au Théâtre de l'Atalante (Paris) dans le cadre des rencontres Traduire - Transmettre.
10/2017-01/2018 : reprise des Cornes d'Alexeï Popov au Théâtre de l'Impasse (+ en tournée le 07/10 à Saint-André, le 27/10 à Falicon, les 13-14/01 à Vence).

09/2017 : réédition de Norma de Sofi Oksanen en grands caractères (éd. Voir de Près).

08/2017 : parution de l'article "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans la revue bretonne Klask, n° 11.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look at Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu, Musée national d'Estonie.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : parution de vers d'AE Housman dans le roman d'Anna Hope La salle de bal (Gallimard).
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).

03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.

01/2017 : parution de vers d'AE Housman dans le roman de Kate Atkinson L'homme est un dieu en ruine (JC Lattès).
01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.

12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.

08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.

05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.

01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

10/2015 : Uuno Kailas de Heinola à Nice – Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture à Helsinki.

10/2015 : Sofi Oksanen à Nice, rencontre avec Sofi Oksanen et Miquèu de Carabatta à Helsinki autour de Quora despareissèron lu colombs.
09/2015 : première de la pièce d'Alexeï Popov Les cornes par la compagnie La Chance du Débutant (au Théâtre National Komi, Syktyvkar).
09/2015 : réédition de Baby Jane, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.


Tribune



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


— dans "L'accident de chasse" de Carlson & Blair —


Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Vendredi 6 Août 2021, 13:14.


— entretien avec Miki Liukkonen —
      

     

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Mardi 3 Août 2021, 14:00.


— Quick Response Incipit —
 
Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Dimanche 1 Août 2021, 18:29.


— de Kaija Saariaho —


Presse francophone :

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Dimanche 11 Juillet 2021, 13:09.


Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Mardi 6 Juillet 2021, 11:21.


— commentaires de lecteurs —
La poésie est de haute volée, juste à la frontière subtile entre modernité et classicisme…
La forme est vraiment intéressante…
Le texte est beau, fluide, innovant sans faire de concessions aux modes du moment…
(LP)

C'est avec plaisir et attention que j'ai lu Espars, et j'ai bien sûr aussi cherché à trouver la logique interne, ou les logiques, m'attachant aux indices et pistes laissés…
J'ai imaginé quelque logique algorithmique ou quantique dans la suite de chiffre, ou alors une détermination liée aux différents livres cités, puis j'ai pensé plutôt au découpage des côtes sur les cartes et tout cela chiffré en vers et en pieds, et puis finalement bercé par la sonorité j'ai trouvé le poème très proche du clapotis de l'eau et je me suis demandé si la clé rythmique ne pouvait pas être celle du ressac quelque part, et puis ne trouvant plus mais trouvant que la lecture fonctionnait bien et l'entraînement rythmique roulant même sans clé je me suis laissé porter, traversant tes jeux d'allitérations et de syllabes, les déroulements de liste, et puis tout à la fin cette figure du père amputé m'a à nouveau suggéré une possible piste, comme un poème ne marchant pas sur deux jambes, mais il y avait des poulpes et des calmars déjà.
Bref, je me suis beaucoup amusé…
(AF)

En voilà un voyage ! C’est Ulysse qui nous raconte 20 000 lieux sur la mer, cette mer fermée qui est la nôtre, bordée de pirates et de gens de foi. Et tous ces mots, ces embruns poétiques que se renvoient les gréements, ne sont-ce pas eux qui créent les tempêtes et tous les dangers que ce courageux mousse affronte ? Au bout de son odyssée, il aura découvert la vie, marine et humaine. Bien plus tard, sur la terre ferme, il fera l’inventaire à son fils du bestiaire marin : poissons volants et nageurs, mammifères à peau et à poils, céphalopodes à tentacules et mollusques à coquille. Il se plaindra d’avoir mal à sa jambe de bois.
(MT)

De l'arithmétique à l'héraldique savoyarde, en passant par les contes locaux, ce fut autant de prises solides au cours de ma prime plongée dans les 60 premières pages…
Tintin, 20 000 lieues sous les mers, les secrets de la mer rouge, les archives du musée Barla, autant de références supplémentaires qui résonnent à mes oreilles…
Bref, j'ai adoré…
(IA)

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Mardi 29 Juin 2021, 17:47.


— 100 ans d'autonomie —
Il y a 100 ans, inspiré par le principe du « droit à l’autodétermination », un peuple du grand nord de l’Europe devenait titulaire d’un État autonome, fondé sur son identité ethnique et linguistique :


Depuis des siècles, les Komis habitaient des villages très clairsemés, sur des cours d’eau tributaires de l'océan Arctique, dans différentes provinces de l’Empire russe :

  
Les gouvernorats de Vologda et d'Arkhangelsk dans l'Empire russe ; les "Zyrianes" parmi les peuples de Russie.
      
Dès la chute des Romanov, bien conscients de leur particularisme culturel, ils créèrent leur propre alphabet et normalisèrent leur langue afin de jeter les bases d’une société nouvelle et autonome… un rêve qui devint réalité à l’issue de la guerre civile, le 22 août 1921.

  

Dans les forêts boréales de l'Oural

Le territoire est contrasté, avec 70 % de forêts boréales – au cœur desquelles on trouve la capitale Syktyvkar, dans les méandres du fleuve Syktyv –, mais aussi une bande de toundra dans le nord, au-delà du cercle polaire, jusqu'à l'agglomération minière de Vorkouta, non loin de l'océan Arctique. Les richesses minérales du pays komi, notamment les gisements d'hydrocarbures du bassin de l'Oussa, en font une des régions les plus riches de Russie. Dans l'est, les forêts vierges de l'Oural (classées par l'Unesco au patrimoine mondial naturel depuis 1995) sont les plus vastes d'Europe. Leurs crêtes, qui culminent entre 1600 et 1900 m, séparent l'Europe de l'Asie. Elles recèlent des merveilles de la nature comme le plateau sacré du Mańpupuńor, où des millions d'années d'érosion ont façonné sept spectaculaires colonnes rocheuses qui se dressent de 30 à 42 mètres au-dessus du sol.

     
Dans les forêts du Syktyv, en été et en hiver ; le monastère de Jemdin, fondé au XIVe siècle...

     
... Syktyvkar : l'aéroport, la grand-place, le théâtre,

  
une sculpture de glace et le monument à la lettre Ö...

     
... un aperçu du village de Turja ; une maison typique dans un village du Syktyv en amont de la capitale ; sur la route...

  
... la route d'hiver construite sur la Petchora gelée (troisième fleuve d'Europe par son débit) ; un village d'éleveurs de rennes dans le nord du pays...

     
... la toundra en fleur autour de Vorkouta ; la ligne de partage des eaux entre Europe (Komi) et Asie (Sibérie) ; les formations rocheuses du Mańpupuńor.

La langue komie et le théâtre

La langue est le vecteur de l’identité, et c'est ce qui a motivé la création d'un État autonome komi : il y a 100 ans, les locuteurs du komi étaient encore très largement majoritaires sur ce territoire. Or si la langue est un instrument de cohésion sociale, c'est parce qu'elle est un précieux outil de création, de partage et de transmission culturelle. Entre les pays komi et niçois, on a pu en faire l'expérience, ces dernières années, dans les domaines de la littérature et du théâtre

Parmi ces échanges théâtraux, les plus marquants sont la tournée komie du Théâtre niçois de Francis Gag en 2009 et la « Semaine komie » organisée à Nice en 2014, où le théâtre était à l’honneur, avec des concerts au conservatoire et à l'hippodrome, des spectacles au Théâtre municipal Francis-Gag, et un grand colloque européen à l'université sur le thème Théâtre en langue minorée.

  
Le Théâtre niçois de Francis Gag joue Una demanda en matrimoni, comédie en un acte de Tchekhov adaptée en niçois par Laurent Terese,
sur la scène du Théâtre national komi, avec traduction simultanée par oreillette (Syktyvkar, novembre 2009).

  
Le dramaturge komi Alexeï Popov présente son œuvre au grand château de Valrose ; le professeur Rémy Gasiglia relate l'histoire du théâtre niçois...

  
... Serge Dotti fait parler ses mariota ; la directrice des bibliothèques de la région de Körtkerös raconte l'histoire du théâtre komi...

Les échanges se sont poursuivis avec une pièce d'Alexeï Popov intitulée Les Cornes, montée en français par la compagnie La Chance du Débutant, et jouée d'abord devant un public komi à Syktyvkar puis, dans une nouvelle version, à Nice (Théâtre de l'Impasse) et dans les villages environnants.


La langue komie et la poésie

Mais surtout, c'est sans doute le chant – autrement dit la poésie – qui exprime le mieux l’originalité d’une langue et la vitalité d’une culture. C'est pour cette raison que paraît cette année un deuxième volume de l'Anthologie de la poésie komie aux éditions Paradigme. Ces recueils bilingues komi-français offrent une sélection de huit auteurs incontournables des XIXe et XXe siècles :

           


        
Kouratov Öľöš Vań (1839-1875), Jakov Paľö Kaľö (1866-1926), Savine Ńobdinsa Vittor (1888-1943), Tchistalov T’ima Veń (1890-1939)...

        
... Iouchkov Toľ Geń (1932-2009), Vaneïev Jogor Aľbert (1933-2001), Timine Igö Vaśö Voloď (1937-2015) et Loujikov Ӧľӧksan (1964-2006).

Le public niçois a déjà eu le loisir de se familiariser avec les écrivains komis, notamment à l'occasion de la rencontre de 2012 au MUSEAAV autour des littératures finno-ougriennes de Russie (organisée par la Maison de la Russie et l'Adéfo) :
 
  

En particulier, Savine alias Ńobdinsa Vittor jouit d'une certaine notoriété depuis les échanges théâtraux évoqués précédemment, rapportés dans l'ouvrage Ńobdinsa Vittor et Francis Gag - Le théâtre au service de la langue, et dans la presse grâce à Robert Bistolfi (Lou Sourgentin, 2011, en français) et à Rémy Gasiglia (Nice historique, 2012, en niçois). L’écrivain Miquèu de Carabatta, d’ailleurs, nous fait parvenir sa voix en niçois dans les poèmes Un sera d'ivern et La mar Komi.


http://ratatoulha.chez-alice.fr/textes/images/savine-gag-couv-red.jpg          


De même, en 2014, le public niçois a pu découvrir l'épopée Biarmia de Jakov sous la forme d'une adaptation théâtrale et musicale par la troupe du Théâtre national komi (L'âme de la taïga, au Théâtre municipal Francis-Gag, avec sur-titrage en français) :
 
     

La transmission par la jeunesse

Enfin, pour en revenir à la transmission de la culture komie, on ne peut que se réjouir de constater qu'elle est souvent assurée par la jeunesse. Et non seulement les jeunes Komis œuvrent dans leur pays pour partager leur patrimoine et l'enrichir, mais ils en font aussi la promotion ailleurs en Russie, et même à l'étranger :

     
Des jeunes du village de Pezmög jouent une version scénique du poème Kört Aïka de Milkhaïl Lebedev, en komi ; des lycéens de Syktyvkar jouent une pièce de Savine en version française (à Moscou et à Syktyvkar) ; des élèves de Vorkouta reçoivent un prix à Paris (Théâtre du Gymnase).

Les pichoui de la classe bilingue des Orangers rencontrent des journalistes komis et entreprennent une correspondance avec les enfants de Komi par l'intermédiaire du magazine L'Étincelle.

Un Komi de passage à Nice entre les révolutions russes...

Питирим Сорокин.jpgIl y a une centaine d’années, à l’époque des révolutions russes, des liens discrets existaient déjà entre les pays komi et niçois : par exemple, au début des années 1910, on a vu passer un certain Pitirim Sorokine, folkloriste et militant social-révolutionnaire. Incognito, muni de faux papiers, il échappait à la police tsariste en s’abritant quelque temps sur la « Riviera », de Sanremo à Nice. Sorokine allait devenir l’assistant de Kerenski puis, exilé, mener une glorieuse carrière de sociologue aux USA.

La République de Komi : 100 ans d'autonomie

Devenu « république » au sein de la Russie soviétique dans les années 1930, le Komi est aujourd'hui un État bilingue, où deux langues ont un statut officiel, le komi et le russe, ainsi que le confirme la nouvelle constitution en vigueur depuis les années 1990.
 
  

Après un XXe siècle mouvementé, désormais au cœur d’un monde contemporain globalisé, l’État de Komi souffle donc aujourd’hui ses 100 bougies.




Pour en savoir plus (en français)
  • Lever de rideau sur le pays komi offre un premier aperçu sur ce qui fait l'originalité des Komis et de leur territoire (généralités, société, économie), mais aussi des études sur la mythologie, la littérature et le théâtre. [978-2-343-15572-2]
  • Choix de poésies d'Ivan Kouratov (trad. Yves Avril, édition bilingue). [978-2-9538277-4-3]
  • Kört Aïka et autres légendes komies rassemble plusieurs contes d'inspiration traditionnelle, composés en vers par Mikhaïl Lebedev et Lytkine Ilľa Vaś (édition bilingue). [978-2-9538277-1-2]
  • Les Komis – Questions d'histoire et de culture rassemble les actes d'un colloque organisé à Paris en 2009. [978-2-296-12070-9  & 978-2-85831-266-5]
  • Parlons komi, par Yves Avril, permet de découvrir la langue, mais aussi l'histoire et la culture. [978-2-296-01064-2]
  • L'anthologie Le pouvoir du chant rassemble des textes de poésie populaire des Komis et d'autres peuples ouraliens (trad. Jean-Luc Moreau). [978-963-13-1150-1]
  • La vie, les mœurs et l'État économique du peuple zyriane (Paris, 1900), par le R.P. Alexandre Krassoff, était une extraordinaire description de la culture komie à l'époque de l'exposition universelle de 1900, et c'est toujours un document passionnant.
  • À travers la Russie boréale (1894) est la relation d'un voyage effectué par Charles Rabot de Kazan à Tobolsk en empruntant le col du Čugör, donc en traversant la moitié sud du pays komi.

                


Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Samedi 26 Juin 2021, 21:19.


— et leurs traducteurs —
Événement organisé par l'Ambassade de Finlande en France & l'Institut finlandais


Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Mardi 27 Avril 2021, 21:10.


— Le congrès de Nice de 1538 revisité par Sebastiano Ricci —
Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Jeudi 25 Mars 2021, 21:29.


— Littérature —
Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Publié le Jeudi 25 Mars 2021, 21:27.


Articles antérieurs