Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Angleterre   Corée   Danube   Estonie   Finlande   Finno-Ougrie   France   Komi   Nice   Saxe   Sibérie   breuvages et autres saveurs   divers   statuaire urbaine 

p a r m a k o m a

Recherche



Actualité
Printemps 2021 : parution d'une anthologie de poésie komie, en collaboration avec Yves Avril.
04/2021 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Bertrix.
Printemps 2021 : deux nouveautés de Sofi Oksanen.
01/2021 : parution du roman O, de Miki Liukkonen, au Castor Astral.

01/2021 : parution du roman Sans toucher terre, d'Antti Rönkä, aux éd. Rivages.
11/2020 : Démocratie au temps du choléra : Herzen et Garibaldi à Nice autour de 1848, conférence-concert avec Hélène Grabowska-Metlov à la bibliothèque Louis-Nucéra, Nice.
09/2020-01/2021 : exposition de poèmes de Caj Westerberg à Nice (musée Charles Negre, expo Miniatures de Pentti Sammallahti).
08/2020 : Congressus XIII Internationalis Fenno-Ugristarum, Universität Wien. (reporté)
07/2020 : création d'Innocence, opéra de Kaija Saariaho sur un livret original de Sofi Oksanen, au festival d'Aix-en-Provence. (reporté)

05/2020 : collaboration à la revue Books à propos de l'actualité littéraire finlandaise.
03/2020 : 1er prix ex-æquo au concours de traduction poétique organisé par l’Inalco et l’Ambassade d’Estonie.
03/2020 : représentations de Purge, de Sofi Oksanen, à Angoulême.

02/2020 : parution du roman Le papillon de nuit, de Katja Kettu, chez Actes Sud.

11/2019 : réédition de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, au Livre de Poche.

11/2019 : Conférence sur les langues autochtones de l’Europe, Institut finlandais & Inalco, Paris.
10/2019 : parution de "Ni scandinaves, ni slaves : des voix originales d'Europe du Nord", préface à Ma muse n’est pas à vendre, poèmes d'Ivan Kouratov choisis et traduits par Yves Avril, éd. Paradigme.
08/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi dans le cadre du 15e Congrès des littératures finno-ougriennes, Kolozsvár, Roumanie.
05/2019 : parution d'Une soirée de toute cruauté, de Karo Hämäläinen, chez Actes Sud (coll. Actes noirs).

03/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Genève.
01/2019 : parution de Sœurs de cœur, de Salla Simukka, chez Hachette.

12/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Paris.
11/2018 : lecture publique de la pièce Purge de Sofi Oksanen à Cognac.
11/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Nice, à Moscou et en République de Komi (Syktyvkar et région de Körtkerös).
08/2018 : parution de Lever de rideau sur le pays komi, L'Harmattan & Adéfo, coll. "Bibliothèque finno-ougrienne".

05/2018 : réédition de Norma, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

05/2018 : parution d'un article de Sofi Oksanen au Nouveau Magazine Littéraire, mai 2018.
03-04/2018 : représentations de Vincent River de Philip Ridley au Théâtre Ouvert Luxembourg.

01/2018 : Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture autour d’Armas Launis et d’Uuno Kailas, Nice, bibliothèque Louis-Nucéra.

11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
11/2017 : lecture d'extraits de la pièce Purge de Sofi Oksanen au Théâtre de l'Atalante (Paris) dans le cadre des rencontres Traduire - Transmettre.
10/2017-01/2018 : reprise des Cornes d'Alexeï Popov au Théâtre de l'Impasse (+ en tournée le 07/10 à Saint-André, le 27/10 à Falicon, les 13-14/01 à Vence).

09/2017 : réédition de Norma de Sofi Oksanen en grands caractères (éd. Voir de Près).

08/2017 : parution de l'article "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans la revue bretonne Klask, n° 11.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look at Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu, Musée national d'Estonie.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).

03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.

01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.

12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.

08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.

05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.

01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

10/2015 : Uuno Kailas de Heinola à Nice – Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture à Helsinki.

10/2015 : Sofi Oksanen à Nice, rencontre avec Sofi Oksanen et Miquèu de Carabatta à Helsinki autour de Quora despareissèron lu colombs.
09/2015 : première de la pièce d'Alexeï Popov Les cornes par la compagnie La Chance du Débutant (au Théâtre National Komi, Syktyvkar).
09/2015 : réédition de Baby Jane, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

09-12/2015 : résidence de traduction à l'HCAS (Helsinki).
05/2015 : parution de Blanc comme la neige, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

03/2015 : parution du poème de Nina Obrezkova "Un jour tu rentreras chez toi", à Syktyvkar (brochure réunissant des traductions du même texte dans 14 langues différentes).
03/2015 : Destination Russie (Châtenay-Malabry), festival consacré à la République de Komi, à l'initiative de l'association MIR Franco-Russe.
02/2015 : présentation des Colombs à Aix-en-Provence.
01/2015 : parution de l'article "La parenté finno-ougrienne dans la littérature komie : héritage commun ou influences récentes ?" dans la revue Études finno-ougriennes.
12/2014 : 1é mercat leterari de Calèna (Nice)
11/2014 : parution de Rouge comme le sang, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

09/2014-01/2015 : exposition de travaux généalogiques et historiques à Nice (musée Masséna, expo La marqueterie niçoise).
05/2014 : parution de Baby Jane, de Sofi Oksanen, chez Stock.

04/2014 : réédition de Quand les colombes disparurent, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

03/2014 : parution de La Sage-femme, de Katja Kettu, chez Actes Sud.

03/2014 : parution (en russe) d'une interview, de la nouvelle Le mur et de l'article "M.N. Lebedev et la satire politique du monde contemporain" dans la revue Арт.
02/2014 : Semaine komie à Nice.
12/2013 : "Quora despareissèron lu colombs: translating a Finnish bestseller to a minority language of France" (Université de Helsinki, colloque Language revitalization in a Russian and European context: Exploring solutions for minority language maintenance).
11/2013 : présentation des Colombs en Iamal (Salekhard, 12e Congrès des littératures finno-ougriennes).
11/2013 : "Кыдзи вуджöдiсны Савинлысь гижöдъяссö" ["Traduire Savine"] (Académie des Sciences de Russie, Syktyvkar, colloque Savine).
11/2013 : "Entre Savoie et Romanov : la famille niçoise Michaud de Beauretour – Une synthèse complétée par des données inédites" (Beaulieu-sur-Mer, colloque Romanov).
06/10/2013 : présentation des Colombs au Festival du Livre de Mouans-Sartoux.
09/2013 : "The role of drama in the construction of national identities in the Ural-Volga area, through examples of Finno-Ugric interaction" (colloque "Oural-Volga", Samara).
08/2013 : présentation des Colombs à Annot.
06/2013 : parution de "La langue marie au théâtre et à l'opéra – Survol d'un genre littéraire prolifique" dans le volume collectif Les Maris – Un peuple finno-ougrien de Russie centrale.
01/06/2013 : lecture et table ronde avec Joni Pyysalo (Nuit de la Littérature, Paris).

Tribune



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


— avec des poèmes de Caj Westerberg —

En marge de l'exposition Miniatures du photographe finlandais Pentti Sammallahti, quelques raretés sont actuellement visibles au Musée Charles Negre (1 place Pierre-Gautier, Nice).

  

Créés dans les années 2000 par Pentti Sammallahti, les portfolios intitulés Les Oiseaux et Chambres sont des objets originaux qui font résonner des photos thématiques avec des vers composés pour l'occasion par le poète finlandais Caj Westerberg.

En particulier, quelques poèmes des Oiseaux sont exposés en vis-à-vis des images correspondantes, dont plusieurs figurent également, dans un format différent, au sein de l'exposition.

  

  

Nice, Musée de la photographe Charles Negre (1 place Pierre-Gautier).
Du 18 septembre 2020 au 24 janvier 2021.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Lundi 19 Octobre 2020, 16:55 dans la rubrique "Finlande".


— d'Albert Vaneïev —

15

Je suis né où reluit l’étoile boréale,
Où sous la lune brille un blanc manteau nacré,
Là où à l’homme habile il faut force et esprit,
Pour ne pas rompre face au vent qui nous agresse.

Mon pays de naissance est le sein de ma mère,
Et mon hameau natal, racine sous mes pieds,
Sans lui je ne saurais concevoir de l’entrain,
Dans les rudes moments, sans cesse j’y retourne.

L’on n’oublie pas d’un cœur de mère la maison,
Ni les vivants, ni les fils tombés à la guerre :
À l’égard des soldats, la plaie n’est pas guérie.

Qu’en mon village l’un des nôtres soit toujours,
Pour avoir davantage d’amis au bon cœur :
Que ne meurent les feux aux croisées des fenêtres !

15

Ме чужи сэн, кöн öзйö войвыв кодзув,
Кöн тöлысь улын бисерасьö лым,
Кöн колö писькöс мортлöн сям да вын,
Не чегны медым чизыр бушков водзын.

Ас чужан муöй – мамлöн шонтысь морöс,
Ас чужан сиктöй – менам кок ув вуж,
И нимкодясьны сытöг ме ог куж,
Ме сьöкыд здукö локта век сы дорö.

Оз вунöд мам сьöлöма чужан горт
Ни ловъяöс, ни бойын усьöм пиöс:
Салдатъяс вöсна дойыс – бурдтöм сiйö.

Мед чужан сиктам лоа век ас морт,
Мед унджык лоас бур сьöлöма ёрт,
Мед нэм оз кусны сиктын öшинь бияс!

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Dimanche 20 Septembre 2020, 19:26 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

14

Que ne meurent les feux aux croisées des fenêtres…
Je sais bien ce que font, enfant de paysans,
Les bras qu’aucune trêve, aucun repos n’arrête,
Et dans les yeux miroite un certain flamboiement.

Ma vie est saupoudrée de clairs astres cléments.
Aussi à mon pays suis-je en dette exemplaire,
Au tombeau de ma mère, morte jeune et fière,
Et au jeune soldat qui déversa son sang.

Ma dette ne paraît point décroître pourtant :
J’ai beau peiner, force et esprit règnent autant.
Et mon âme joyeuse encor court et cavale.

Pourvu qu’ici de même et encor bien longtemps
Au pays de Komi la joie soit sans égale !
Je suis né où reluit l’étoile boréale.

14

Мед нэм оз кусны сиктысь öшинь бияс…
Ме бура тöда, крестьянинлöн пи,
Мый вöчлывлöны шойччöм тöдтöм кияс
И синъясаныс кутшöм öзйö би.

Мем олöм резö шуда кодзув дзирд.
И сы вöсна ме уджйöза ас мулы
И томöн-бурöн кувсьöм мамлöн гулы,
И том салдатлы, кодi кисьтiс вир.

И уджйöз тайö воясöн оз ям,
Кöть тiлься, мыйта судзсяс вын да сям.
Да-й кыпыд лолöй чепсасьö на водзö.

И мед жö уна-уна вояс тан,
Ас Коми муын нимкодясьны позяс!
Ме чужи сэн, кöн öзйö войвыв кодзув.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Dimanche 20 Septembre 2020, 11:39 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

13

Pour avoir davantage d’amis au bon cœur,
Que de neuves maisons lèvent ici la tête !
Et l’homme entreprenant aura léger labeur :
La joie de vivre vaut farine nourrissante.

Qu’on cache et qu’on oublie les vieilles infortunes,
Mais il n’est pas question que mon village soit
Pareil au nid sans vie, désert, stérile et froid,
Que l’oiseau a quitté en le sinistre automne.

Dieu garde que périsse mon hameau natal,
Qu’il n’en reste qu’un nom détaché du réel,
Que le fil des années le réduise en poussière !

Tout au fond de mon cœur reste un vœu principal,
Toujours plus tendrement il brûle mes artères :
Que ne meurent les feux aux croisées des fenêtres !

13

Мед унджык лоас бур сьöлöма ёрт,
Выль керкаяс мед гоньгöдасны юрсö,
Да кокниджыка шедöдас зiль морт,
Кыдз олан шудсö, сiдз и пöтöс нурсö.

Мед важся шогъяс вунöдас да дзебас,
Ас чужан сиктöй мед жö оз ло, оз,
Кыдз ковтöм-ловтöм, кушмöм-эндöм поз,
Мый зумыш арын эновтлывлö лэбач.

И енмöй видз, мед бырис чужанiн,
Мед сиктöй пыдди колис сöмын ним,
А вояс мысти вуштыссис и сiйö.

Дзик öти кöcйöм сьöлöмысь оз чин,
Пыр мелiджыка шонтö морöс пиын:
Мед нэм оз кусны сиктын öшинь бияс!

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Samedi 19 Septembre 2020, 13:50 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

12

Qu’en mon village l’un des nôtres soit toujours,
Et qu’ils soient plus nombreux, mes sages sœurs et frères !
Quand de ma brève vie s’achèvera le cours,
J’espère ne laisser de mauvaise mémoire.

Je suis des vôtres, l’un des gens de mon village,
Voulant toujours montrer de la vie la beauté.
Je n’ai jamais nourri quelque animosité,
Tâchant toujours d’être charmant à mes semblables.

De commencer ici ma vie fut une chance,
D’y avoir reposé au berceau qui balance :
Qui donc échangerait un hameau si charmeur ?

J’ai très envie de voir encore la présence
De plus de villageois vivant dans le bonheur,
Pour avoir davantage d’amis au bon cœur.

12

Мед чужан сиктам лоа век ас морт,
Мед унджык лоас мывкыд чоя-вока,
И менам дженьыд нэмöй кусас кор,
Мед эськö эз жö казьтывлыны лёкöн.

Ме тiян, сиктса зонъяс, нывъяс, аньяс,
Пыр кöсйи восьтны олöмыслысь мич.
Морт вылö лöглун весиг войт эг видз,
Пыр ас войтырлы зiли лоны шаньöн.

Ме рад, мый сиктын гöрддзасьлöма нэмöй,
Мый потан лайкан дзуртлывлöма сэнi –
Шань мывкыд сиктлöн – вежны позьтöмтор.

Зэв окота на аддзывнысö меным,
Мед сиктын лоас унджык шуда морт,
Мед унджык лоас бур сьöлöма ёрт.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Vendredi 18 Septembre 2020, 11:34 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

11

À l’égard des soldats, la plaie n’est pas guérie,
Et la mémoire ne perd pas son acuité.
Au grand conflit plus de cent âmes sont péries
Rien que dans le petit hameau où je suis né.

On fit un monument au centre des ruelles :
Pour les siècles chaque âme inscrite en le granit
Est une âme en chaque home que la guerre a pris,
Telle une fleur vivante au pied de cette stèle.

C’est une âme mourante en chacun qui se cache.
Mais chaque nouveau-né redonne à tous courage :
Tant d’étincelles sont ensemble une lueur.

Je rentre à tire-d’aile même sans plumage
En caressant l’espoir, de toute mon ardeur,
Qu’en mon village l’un des nôtres soit toujours.

11

Саладатъяс вöсна дойыс – бурдтöм сiйö,
И казьтылöмлöн ёсьлуныс  оз чин.
Сё сайö мортöс воштiс ыджыд биын
Дзик сöмын менам ичöт чужанiн.

Гранитысь сувтiс памятник сикт шöрын –
Сэн нэмъяс кежлö cизьдöма быд лов,
Сiдз быд керкаын кодлöнкö эм лов,
Кыдз ловъя дзоридз памятника йöрын.

Тан кулысь мортöс став олысьыс дзебö.
А выльöн чужысь ставлы содтö эбöс,
Быд би кинь öзтö öтув югöртор.

А ме тай гортлань весиг бордтöг лэба
И пöся-пöся мöвпала кöть кор,
Мед чужан сиктын лоа век ас морт.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Jeudi 17 Septembre 2020, 23:17 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

10

Ni les vivants, ni les fils tombés à la guerre
Ne seront oubliés : les pleurs n’ont pas tari.
Les feux fascistes, les jeunes les épargnèrent
À la Russie et au village tant chéri.

Tel taciturne à la frontière occidentale
Ayant grandi ici, défendit Leningrad ;
Et puis un capitaine au hameau de Butkan
Fut commandant dans une ville d’Allemagne.

Le bonheur d’après-guerre, ils ne l’ont pas tous vu,
Certains, le jour de la Victoire, n’étaient plus,
Mais chacun de ses mains façonna cette gloire.

Le soldat succomba au sommeil sans réveil,
Mais son âme et son nom sont demeurés des nôtres :
À l’égard des soldats, la plaie n’est pas guérie.

10

Ни ловъяöс, ни бойын усьöм пиöс
Оз вунöд: синва эз на косьмы дзик.
Том зонъяс веввтисны фашистскöй биысь
Россияöс и дона чужан сикт.

Эм рытыввыв граница дорын ланьтысь,
И Ленинградöс дорйысь быдмис тан,
Но-й Буткан сиктса öти капитан
Немецкöй карын вöвлi комендантöн.

Эз быдöн су войналысь бöръя лун,
Оз быдöн тöд Победаыслысь нюм,
Но югыд лунсö шедöдiс ас киöн.

Салдатлы вичмис садьмывлытöм ун,
Но сылöн лолыс, нимыс коли миян:
Салдатъяс вöсна дойыс – бурдтöм сiйö.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Jeudi 17 Septembre 2020, 13:40 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

9

L’on n’oublie pas d’un cœur de mère la maison
Ni dans la paix, ni sous le plomb des jours d’orage,
Lorsque le mot le plus récurrent était « front »,
Et le soleil plongeait derrière un noir nuage.

Et celle, ô mon pays, qui tenait tes arrières,
Ne s’effondra ni ne se déroba dès lors :
La femme de Komi banda tous ses efforts,
Mais ma mère en la fosse tomba, jeune et fière.

Voilà que notre enfance un goût amer a pris ;
Et aussitôt pointèrent d’adultes soucis,
Éteignant dans nos yeux les espiègles lumières,

Mais la force brûlante en le sein ne faiblit.
Notre village de son esprit n’oblitère
Ni les vivants, ni les fils tombés à la guerre.

9

Оз вунöд мам сьöлöма чужан горт
Ни шы ни тöв, ни свинеч гыма лунъяс,
Кор медся шусян кылöн вöлi «фронт»,
Сьöд кымöр сайö шондiыс кор сунлiс.

И кодi тылтö кутiс, чужан муöй,
Эз бара кымынь усь, эз лэдзчысь вань:
Став вынъяссö сэк зэвтiс коми ань,
А мамöй – томöн-бурöн усис гуö.

И вичмис миян курыд челядьдыр,
И верстьö тöждлун сöлiс пырысь-пыр,
И кусöдалiс синмысь вильыш бияс,

Но öзъян выныс морöсысь оз быр.
И вежöрсьыс оз чуктöд сиктным миян
Ни ловъяöс, ни бойын усьöм пиöс.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Mardi 15 Septembre 2020, 08:39 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

8

Dans les rudes moments, sans cesse j’y retourne.
Or un rude moment n’est nulle rareté :
Que je trébuche, et un peu tard me remémore
Qu’après la mi-journée, ce n’est plus le matin.

On n’a pas les moyens d’accomplir toutes tâches,
On manque à recueillir les eaux usées parfois,
Sur le visage toute suie ne s’en va pas,
On ne panse pas seul le bonheur qui s’ébrèche.

Mais les jours plus charmants, les nuits aux jambes claires,
Consolent sans faillir les cuisantes misères,
Et font que même l’aile brisée se recoud,

Comme on le voit dans les contes de nos chaumières.
Je suis fils du village. Ici je suis chez nous :
L’on n’oublie pas d’un cœur de mère la maison.

8

Ме сьöкыд здукö локта век сы дорö.
А сьöкыд здукыд – абу на и шоч:
И сконъясьла, и казявлывла сёрöн,
Мый лун шöр бöрыд – абу асывводз.

Мый суны-вöтöдны он ставсö удит,
Мый быд пöрйö он курышт киссьöм ва,
Мый чужöмсьыд он зырт быд пöлöс са,
Мый он век дзоньтав öтчыд разьсьöм шудтö.

Но шаньджык лунъяс, югыд кока войяс,
Век бурдöдлöны чöсöдана дойяс,
Да йитлывлöны весиг чегöм борд,

Кыдз овлö пöльлöн-пöчлöн авъя мойдын.
Ме – сиктса пи. Ме танi асшöр морт –
Оз вунöд мам сьöлöма чужан горт.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Lundi 14 Septembre 2020, 11:58 dans la rubrique "Komi".


— d'Albert Vaneïev —

7

Sans lui je ne saurais concevoir de l’entrain,
Et l’on n’apaise pas mon cœur en nourriture.
Or givre n’est point givre, en notre patelin,
Et d’ennui je n’y trouve en la moindre mesure.

Quand les gens sont joyeux, cela m’est sympathique,
Ou lorsque est généreux de la terre le sein,
Et qu’il n’arrive pas un aveugle chagrin :
Je prends l’accordéon, l’âme ainsi rajeunie.

Le matin qui s’éveille est ici si charmant,
Que cela multiplie mon sourire et mon chant,
Et ma voix en devient plus émouvante encore !

Tant que ne cesseront du cœur mes battements,
Je ne couperai pas mes liens avec ce home ;
Dans les rudes moments, sans cesse j’y retourne.

7

И нимкодясьны сытöг ме ог куж,
И йöз сёянöн сьöлöмöй оз бурмы.
А чужан сиктам – пужйыд абу пуж,
И гажтöмтчöмлöн дзуг-везйö ог сюр ме.

Мем лöсьыд, кодыр войтырыслы долыд,
Кор лышкыд овлö лун морöса му,
Кор синтöм неминучаыс оз су –
Сэк быттьö гудöкасьö томмöм лолöй.

Тан садьмысь луныс сэтшöм овлö шань,
И нюмъявсьö, и сьывсьöджык мем тан,
И мöрччанаджык овлö сьылан горöй!

И кытчöдз сьöлöм тiпкöмöй оз ланьт,
Ме чужанiнкöд йитöдъяс ог орöд,
Ме сьöкыд здукö локта век сы дорö.

Lire la suite de l'article ! (et 0 commentaires)
Écrit par SebK, le Dimanche 13 Septembre 2020, 22:28 dans la rubrique "Komi".


Articles suivants