Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

sébastien cagnoli

Recherche



Actualité
2025 : parution du roman Paula, d'Ann-Christin Antell, chez Hachette.

2025 : parution du Livre rouge des ruptures, de Pirkko Saisio, chez Robert Laffont.

13/12/2024 : conférence sur la marine royale de Savoie et la mer Méditerranée occidentale autour d'Espars (Nice).
11/2024 : festival Les Boréales (Caen), avec Sofi Oksanen, Petra Rautiainen, Pirkko Saisio et Niillas Holmberg.

22/11/2024 : "La poétique des mammifères marins", dans le cadre du colloque Les mots de la nature – la langue du vivant (université de Caen).
09/10/2024 : parution du roman Martta, d'Ann-Christin Antell, chez Hachette.

12/09/2024 : parution d'À contre-jour, de Pirkko Saisio, chez Robert Laffont.

08/2024 : représentations de Vincent River de Philip Ridley dans la Somme (La Porteuse d'Eau).

21/08/2024 : parution d'À la recherche du vivant, d'Iida Turpeinen aux éditions Flammarion/Autrement.

18/05/2024 : lecture concertante autour d'Espars (Citadelle Saint-Elme, Villefranche-sur-Mer).

02-03/05/2024 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Asnières (Compagnie SansElixir).

30/04/2024 : Espars en première sélection du Grand Prix de poésie 2024 de la Société des gens de lettres (France).
10/04/2024 : parution du roman Jenny, d'Ann-Christin Antell, chez Hachette (1er volume de la trilogie Trois femmes de la Baltique).

29/03/2024 : parution en CD du cycle Les sots et les sages, d'Henri-Claude Fantapié (notamment sur des textes d'Uuno Kailas), par Sophie Pattey et Marie-Christine Marella, chez Chanteloup Musique.

25/03/2024 : intervention en hypokhâgne au lycée Carnot (Cannes).
20/03/2024 : lecture concertante autour d'Espars (Cannes).

18/03/2024 : rencontre autour des mammifères marins dans les romans de Petra Rautiainen et d'Iida Turpeinen ainsi que dans Espars, à l'initiative de la Rivieran Suomi-seura (Nice).
15/03/2024 : réédition d'Un pays de neige et de cendres, de Petra Rautiainen, chez Points.

15/03/2024 : parution de La mémoire des mers, roman de Petra Rautiainen, au Seuil.

03-05/2024 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Paris (nouvelle production, La Porteuse d'Eau).

23-25/02/2024 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Paris (nouvelle production, Compagnie SansElixir).

16/02/2024 : parution de La femme grenouille, roman de Niillas Holmberg, au Seuil.

11/01/2024 : parution du Plus petit dénominateur commun, de Pirkko Saisio, chez Robert Laffont.

02/12/2023 : mercat leterari de Calèna (Nissa).
25-26/11/2023 : salon du livre des Essarts-le-Roi (Yvelines).
11/2023 : parution en avant-première de Lazaret, poème épique en mètre irrationnel, à Nice.

10/11/2023 : lecture concertante autour d'Espars (Nice).

08/11/2023 : parution de Deux fois dans le même fleuve, essai de Sofi Oksanen, chez Stock.

02-03/11/2023 : "Luovus" de Niillas Holmberg avec l'orchestre du Centre national des Arts (Ottawa).
28-29/10/2023 : salon du livre à Colmars.
24/10/2023 : Les sots et les sages, cycle de mélodies trilingue d'Henri-Claude Fantapié (notamment sur des textes d'Uuno Kailas), par Sophie Pattey et Marie-Christine Marella, à L'Accord Parfait (Paris 18e).
30/09/2023 : remise du prix Méditerranée "poésie" pour Espars à Perpignan.
23/08/2023 : réédition de Sans toucher terre, d'Antti Rönkä, chez Rivages Poche.

12/08/2023 : extraits d'Espars (lecture concertante) en la chapelle Notre-Dame de la Menour (Moulinet).
07/2023 : festival littéraire à Lectoure (Gers) sur le thème du Grand Nord (poésie komie et décolonialisme same).

06/2023 : réédition d'Une soirée de toute cruauté, de Karo Hämäläinen, chez Babel noir.

06/2023 : parution d'Elisabet, poèmes de Miki Liukkonen, au Castor Astral.

04/2023 : Prix Méditerranée poésie 2023 pour Espars.
03/2023 : parution d'Espars, poème épique en mètre irrationnel, aux éditions du Ver à Soie, avec des illustrations originales d'Elza Lacotte.

03/2023 : parution de Racines, recueil de poèmes en mètre irrationnel, à Nice.

02/2023 : réédition du Parc à chiens, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

10/2022 : représentations de Purge de Sofi Oksanen à Bordeaux, par la compagnie Le Meilleur des Mondes.
09-10/2022 : Festival Vo-Vf, Paris et Gif-sur-Yvette.
09/2022 : parution de l'article "Luiza Potolycina et son mari – L’œuvre komie d’Aleksandr Rekemčuk" dans la revue Études finno-ougriennes.
04/2022 : parution du Vocalisateur ébaubi à Nice.

03/2022 : mise en ligne des matériaux du colloque international Théâtre en langue minorée (Nice, février 2014).
03/2022 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Bertrix (Luxembourg belge).

03/2022 : tribune de Sofi Oksanen sur la finlandisation dans Le Monde.
03/2022 : parution du roman Un pays de neige et de cendres, de Petra Rautiainen, au Seuil.

03/2022 : à l'occasion de la présidence française de l’UE, parution d'un article de Sofi Oksanen dans le recueil collectif Le Grand Tour (Grasset).
02/2022 : Lo Peolh Revengut, edicion promiera.
02/2022 : à l'occasion du Printemps des Poètes, présentation d'Espars dans l'anthologie Là où dansent les éphémères (Le Castor Astral).
11/2021 : Les sots et les sages, cycle de mélodies trilingue d'Henri-Claude Fantapié (notamment sur des textes d'Uuno Kailas), par Sophie Pattey et Marie-Christine Marella à L'Accord Parfait (Paris 18e).
10/2021 : reprise de Purge de Sofi Oksanen par la compagnie Le Meilleur des Mondes.
10/2021 : parution d'un poème d'Aaro Hellaakoski en exergue d'un ouvrage de Pentti Sammallahti, aux éd. Xavier Barral.
10/2021 : un épisode de la série H24 écrit par Sofi Oksanen ; diffusion sur Arte et parution en recueil collectif chez Actes Sud.
07/2021 : parution d'une anthologie de poésie komie, en collaboration avec Yves Avril, aux éd. Paradigme.

07/2021 : création d'Innocence, opéra de Kaija Saariaho sur un livret de Sofi Oksanen & Aleksi Barrière, au festival d'Aix-en-Provence ; diffusion sur Arte Concert.

05/2021 : réédition au Livre de Poche du recueil d'Ursula K. Le Guin Aux douze vents du monde, avec en exergue le poème d'AE Housman duquel il tire son titre.
04/2021 : rencontre avec Miki Liukkonen à l'initiative de l'Ambassade de Finlande à Paris.
04/2021 : représentations de Vincent River de Philip Ridley à Bertrix (Luxembourg belge). (reporté)
04/2021 : Une jupe trop courte de Sofi Oksanen @ Points Poésie.

04/2021 : Le parc à chiens de Sofi Oksanen @ Stock.

03/2021 : "La reconciliacion pantaiada", analyse de tableau @ Cultura Viva.
03/2021 : chronique hebdomadaire sur Cultures Sauvages.
01/2021 : réédition de Sœurs de cœur, de Salla Simukka, au Livre de Poche.

01/2021 : parution d'Espars, poème épique en mètre irrationnel, à Nice.

01/2021 : parution du roman O, de Miki Liukkonen, au Castor Astral.

01/2021 : parution du roman Sans toucher terre, d'Antti Rönkä, aux éd. Rivages.

12/2020 : "Jeff d'en Bellet", chronique sur Thomas Jefferson @ Cultura Viva.
11/2020 : Démocratie au temps du choléra : Herzen et Garibaldi à Nice autour de 1848, conférence-concert avec Nadia Metlov & Hélène Grabowska-Metlov à la bibliothèque Louis-Nucéra, Nice en ligne.

11/2020 : lecture de poèmes de Caj Westerberg dans le cadre de l'expo Sammallahti.
10/2020 : présentation de l'Anthologie de la poésie komie à Syktyvkar ("Journée des peuples finno-ougriens", Bibliothèque nationale de Komi).
09/2020-05/2021 : exposition de poèmes de Caj Westerberg à Nice (musée Charles Negre, expo Miniatures de Pentti Sammallahti).
08/2020 : Congressus XIII Internationalis Fenno-Ugristarum, Universität Wien. (reporté)
07/2020 : création d'Innocence, opéra de Kaija Saariaho sur un livret original de Sofi Oksanen, au festival d'Aix-en-Provence. (reporté)

08/2020 : parution d'un poème d'AE Housman dans le roman graphique L'accident de chasse (Carlson & Blair, éd. Sonatine ; prix Ouest-France-Quai des bulles 2020 ; fauve d'or au festival d'Angoulême 2021 ; grand prix des lectrices de Elle 2021).
05/2020 : collaboration à la revue Books à propos de l'actualité littéraire finlandaise.
03/2020 : 1er prix ex-æquo au concours de traduction poétique organisé par l’Inalco et l’Ambassade d’Estonie.
03/2020 : représentations de Purge, de Sofi Oksanen, à Angoulême (compagnie Le Meilleur des Mondes).

02/2020 : concerts à Neuchâtel, avec des poèmes d'AE Housman.
02/2020 : parution du roman Le papillon de nuit, de Katja Kettu, chez Actes Sud.

11/2019 : réédition de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, au Livre de Poche.

11/2019 : Conférence sur les langues autochtones de l’Europe, Institut finlandais & Inalco, Paris.
10/2019 : parution de "Ni scandinaves, ni slaves : des voix originales d'Europe du Nord", préface à Ma muse n’est pas à vendre, poèmes d'Ivan Kouratov choisis et traduits par Yves Avril, éd. Paradigme.
08/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi dans le cadre du 15e Congrès des littératures finno-ougriennes, Kolozsvár, Roumanie.
05/2019 : parution d'Une soirée de toute cruauté, de Karo Hämäläinen, chez Actes Sud (coll. Actes noirs).

03/2019 : réédition en Folio du roman d'Anna Hope La salle de bal, avec des vers d'AE Housman.
03/2019 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Genève.
02/2019 : réédition au Livre de Poche du roman de Kate Atkinson L'homme est un dieu en ruine, avec des vers d'AE Housman.
01/2019 : parution de Sœurs de cœur, de Salla Simukka, chez Hachette.

12/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Paris.
11/2018 : lecture publique de la pièce Purge de Sofi Oksanen à Cognac.
11/2018 : présentations de Lever de rideau sur le pays komi à Nice, à Moscou et en République de Komi (Syktyvkar et région de Körtkerös).
08/2018 : parution de Lever de rideau sur le pays komi, L'Harmattan & Adéfo, coll. "Bibliothèque finno-ougrienne".

05/2018 : parution d'un poème d'AE Housman en exergue du recueil d'Ursula K. Le Guin Aux douze vents du monde (Le Bélial'), qui en tire son titre.
05/2018 : réédition de Norma, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

05/2018 : parution d'un article de Sofi Oksanen au Nouveau Magazine Littéraire, mai 2018.
03-04/2018 : représentations de Vincent River de Philip Ridley au Théâtre Ouvert Luxembourg.

01/2018 : Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture autour d’Armas Launis et d’Uuno Kailas, Nice, bibliothèque Louis-Nucéra.

11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
11/2017 : lecture d'extraits de la pièce Purge de Sofi Oksanen au Théâtre de l'Atalante (Paris) dans le cadre des rencontres Traduire - Transmettre.
10/2017-01/2018 : reprise des Cornes d'Alexeï Popov au Théâtre de l'Impasse (+ en tournée le 07/10 à Saint-André, le 27/10 à Falicon, les 13-14/01 à Vence).

09/2017 : réédition de Norma de Sofi Oksanen en grands caractères (éd. Voir de Près).

08/2017 : parution de l'article "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans la revue bretonne Klask, n° 11.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look at Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu, Musée national d'Estonie.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : parution de vers d'AE Housman dans le roman d'Anna Hope La salle de bal (Gallimard).
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).

03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.

01/2017 : parution de vers d'AE Housman dans le roman de Kate Atkinson L'homme est un dieu en ruine (JC Lattès).
01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.

12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.

08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.

05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.

01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

10/2015 : Uuno Kailas de Heinola à Nice – Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture à Helsinki.

10/2015 : Sofi Oksanen à Nice, rencontre avec Sofi Oksanen et Miquèu de Carabatta à Helsinki autour de Quora despareissèron lu colombs.
09/2015 : première de la pièce d'Alexeï Popov Les cornes par la compagnie La Chance du Débutant (au Théâtre National Komi, Syktyvkar).
09/2015 : réédition de Baby Jane, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

09-12/2015 : résidence de traduction à l'HCAS (Helsinki).
05/2015 : parution de Blanc comme la neige, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

03/2015 : parution du poème de Nina Obrezkova "Un jour tu rentreras chez toi", à Syktyvkar (brochure réunissant des traductions du même texte dans 14 langues différentes).
03/2015 : Destination Russie (Châtenay-Malabry), festival consacré à la République de Komi, à l'initiative de l'association MIR Franco-Russe.
02/2015 : présentation des Colombs à Aix-en-Provence.
01/2015 : réédition en Points Seuil du roman de Sam Millar Les chiens de Belfast, avec des vers d'AE Housman.
01/2015 : parution de l'article "La parenté finno-ougrienne dans la littérature komie : héritage commun ou influences récentes ?" dans la revue Études finno-ougriennes.
12/2014 : 1é mercat leterari de Calèna (Nice)
11/2014 : parution de Rouge comme le sang, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.

09/2014-01/2015 : exposition de travaux généalogiques et historiques à Nice (musée Masséna, expo La marqueterie niçoise).
06/2014 : réédition en Point Seuil du recueil de nouvelles d'Alice Munro Trop de bonheur, avec des vers d'AE Housman.
05/2014 : parution de Baby Jane, de Sofi Oksanen, chez Stock.

04/2014 : réédition de Quand les colombes disparurent, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

03/2014 : parution de La Sage-femme, de Katja Kettu, chez Actes Sud.

03/2014 : parution (en russe) d'une interview, de la nouvelle Le mur et de l'article "M.N. Lebedev et la satire politique du monde contemporain" dans la revue Арт.
02/2014 : Semaine komie à Nice.

01/2014 : parution de vers d'AE Housman dans le roman de Sam Millar Les chiens de Belfast (Seuil).
12/2013 : "Quora despareissèron lu colombs: translating a Finnish bestseller to a minority language of France" (Université de Helsinki, colloque Language revitalization in a Russian and European context: Exploring solutions for minority language maintenance).
11/2013 : présentation des Colombs en Iamal (Salekhard, 12e Congrès des littératures finno-ougriennes).
11/2013 : "Кыдзи вуджöдiсны Савинлысь гижöдъяссö" ["Traduire Savine"] (Académie des Sciences de Russie, Syktyvkar, colloque Savine).
11/2013 : "Entre Savoie et Romanov : la famille niçoise Michaud de Beauretour – Une synthèse complétée par des données inédites" (Beaulieu-sur-Mer, colloque Romanov).
06/10/2013 : présentation des Colombs au Festival du Livre de Mouans-Sartoux.
09/2013 : "The role of drama in the construction of national identities in the Ural-Volga area, through examples of Finno-Ugric interaction" (colloque "Oural-Volga", Samara).
08/2013 : présentation des Colombs à Annot.
06/2013 : parution de "La langue marie au théâtre et à l'opéra – Survol d'un genre littéraire prolifique" dans le volume collectif Les Maris – Un peuple finno-ougrien de Russie centrale.
01/06/2013 : lecture et table ronde avec Joni Pyysalo (Nuit de la Littérature, Paris).
22/05/2013 : présentation des Colombs à Contes.
05/2013 : parution de Quand les colombes disparurent, de Sofi Oksanen, chez Stock.

02/05/2013 : rencontres avec Sofi Oksanen au lycée Calmette, à la bibliothèque Louis Nucéra et à la librairie Jean Jaurès (Nice).
04/2013 : parution de vers d'AE Housman dans le recueil de nouvelles d'Alice Munro Trop de bonheur (L'Olivier).
04/2013 : parution de Quora despareissèron lu colombs, de Sofi Oksanen, à l'IEO.

04/2013 : réédition des Vaches de Staline, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

03/2013 : première de la pièce Purge à Fontenay-sous-Bois.

03/2013 : interventions en Maths spé (Eucalyptus) et à la fac de lettres (Université de Nice).
02/2013 : parution de Sondage au pif, de Mikko Rimminen, chez Actes Sud.

12/2012 : projection d'Uzy-Bory (Les Fraises) à l'Inalco, Paris.
12/2012 : "Les trois âges du cinéma oudmourte", dans le cadre des Journées oudmourtes (quatrièmes journées finno-ougriennes de l'Adéfo)
11/2012 : colloque "Guerres et paix", Nice.
10/2012 : semaine de la langue et des lettres russes à Nice (MUSEAAV).
10/2012 : "Littérature sans frontière", île de Ré.
10/2012 : "M.N. Lebedev et la satire politique du monde contemporain" (colloque M.N. Lebedev, Körtkerös, Komi).
06/2012 : congrès international des traducteurs de littérature finlandaise à Helsinki.
05/2012 : Vincent River à Riedisheim.

04/2012 : Vincent River à Liège.

04/2012 : rencontre avec les lecteurs à Lons-le-Saunier et Arinthod (Jura).
03/2012 : lecture bilingue de poèmes komis à la Bibliothèque nationale de Komi, Syktyvkar.
03/2012 : colloque Dialectes décisifs, langues prototypiques, Sorbonne Nouvelle.
02/2012 : parution de bonus sur le site de Sofi Oksanen au Livre de Poche.
02/2012 : réédition de Purge, de Sofi Oksanen, au Livre de Poche.

2011 : parution de "Билингвизм в коми и нисартском театрах: Нёбдiнса Виттор и Франсис Гаг" dans des volumes collectifs à Syktyvkar et à Saransk.
11/2011 : lecture de poèmes de Nikolai Abramov dans le cadre des Journées fenniques (troisièmes journées finno-ougriennes de l'Adéfo).
11/2011 : parution des Chants des forêts, de Nikolai Abramov, traduits du vepse (éd. Adéfo).

10/2011 : parution de "Mises en scène d’une identité non slave de Russie : le théâtre komi dans un monde russe en mutation" // Revue russe, n° 36.
10/2011 : parution de "Les nouveaux héros nationaux dans le théâtre komi post-soviétique" // Slovo, n° 36.
09/2011 : parution des Vaches de Staline, de Sofi Oksanen, traduit du finnois (éd. Stock).

22/05/2011 : représentation de Ode à l'amour, spectacle de Vihtori Rämä et Tuukka Vasama sur des poèmes de Tuomas Timonen (en finnois avec sous-titres), au Festival "Printemps d'Europe", Lyon.
05/2011 : "Il faut partir pour Paris", de Sofi Oksanen, in Paris en Cosmopolite, Stock (hors commerce).
25/03/2011 : "La parenté finno-ougrienne dans la littérature komie : héritage commun ou influences récentes ?" (colloque Littératures finno-ougriennes : regards croisés, Institut Finlandais, Paris).
17-19/03/2011 : Salon du livre, Paris (manifestations à l'Institut suédois et à la Médiathèque de Boulogne-Billancourt).
03/2011 : parution de L'amour du lion berbère, de Daniel Katz, traduit du finnois (éd. Gaïa).

10/02/2011 : projection de Of Time and the City, de Terence Davies, au Forum des Images, Paris (sous-titré de l'anglais en collaboration avec Emmanuel Denizot).
09/02/2011 : "Observations sur le bilinguisme dans les théâtres komi et niçois – L’exemple de Ńobdinsa Vittor et Francis Gag" (Colloque de l'Université de Syktyvkar).
01/2011 : parution de "Kuratov de Serge Noskov – Écrire un opéra national au XXIe siècle" (avec Henri-Claude Fantapié) // Études finno-ougriennes, n° 42.
01/2011 : parution de Ńobdinsa Vittor et Francis Gag – Le théâtre au service de la langue (éd. SERRE).

01/2011 : Purge, de Sofi Oksanen : parution du livre audio chez Audiolib, lu par Marianne Épin.

25/11/2010 : "Ilľa Vaś and Komi legends" (Colloque "В.И. Лыткин: грани наследия", Université de Syktyvkar).
11/2010 : parution de Kört Aïka et autres légendes komies, poèmes épiques traduits du komi (éd. Adéfo).

11/2010 : "La langue marie au théâtre et à l'opéra", à l'Institut hongrois de Paris, dans le cadre des Journées maries (deuxièmes journées finno-ougriennes de l'Adéfo).
11/2010 : Prix Femina étranger 2010 attribué à Purge, de Sofi Oksanen.
10/2010 : "Mises en scène d’une identité non slave de Russie : le théâtre komi dans un monde russe en mutation" (Normale Sup Lyon).
08/2010 : parution de Purge, de Sofi Oksanen, traduit du finnois (éd. Stock). Prix du roman Fnac 2010.


Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Maurice Prozor
— Diplomatie et occultisme sur les collines niçoises —
Maurycy Prozor est né le 28 janvier 1849 à Poporcie (Paparčiai en lituanien), dans la province de Wilno (Vilnius), au sein de l'Empire de Russie. Le village est indiqué en rouge sur la carte ci-contre, entre Kaunas en vert et Vilnius en bleu.
 
Il est le fils du comte Edward Prozor et de Maria née Zaleska, comtesse de Lubicz, tous deux issus de la noblesse polonaise de Lituanie.

Éduqué en France, en langue française, Maurice va devenir diplomate (au service de l'Empire de Russie) et écrivain.

  

En Europe

En 1881-1884, il est secrétaire d'ambassade à Stockholm (royaumes unis de Suède et Norvège). Il y assiste à une représentation de la pièce d'Ibsen Les revenants. Il y fait aussi la connaissance de la comtesse Marthe-Elsa Bonde, qu'il épouse en 1885. Marthe-Elsa est née le 22 février 1855 sous le nom de Märta Margaretha Bonde af Björnö, au château de Vibyholm, en Södermanland :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ad/Vibyholms_slott_1993a.jpg

Le couple aura trois enfants :
  • Greta (Marguerite) *03.01.1886 (1 rue Lincoln, Paris 8e),
  • Elsa (Élisabeth Marthe Rita Désirée) *23.05.1887 (Lisbonne)
  • et Maurice Édouard D., de santé fragile [ci-contre avec son père].
Au gré des mutations du père, ils vont passer leur enfance en France, en Suisse, à Saint-Pétersbourg et au Brésil...

En 1885-1886, Prozor est en France, où il s'efforce de faire connaître l’œuvre d'Ibsen.

     

En 1887, il est secrétaire d'ambassade à Berne et traduit Les Revenants avec l'aide de sa femme :
  • Henrik Ibsen, Les revenants & La maison de poupée, Savine, 1889.

C'est en 1890 qu'il rencontre Henrik Ibsen [ci-contre] à Munich. Sa femme et lui continuent de traduire ses pièces :
  • Henrik Ibsen, Le canard sauvage & Rosmersholm, Savine, 1891.
  • Henrik Ibsen, Hedda Gabler, Savine, 1891.

De 1892 à 1896, Prozor travaille directement auprès du ministre des Affaires étrangères, à Saint-Pétersbourg : il est chargé de missions spéciales (1892-1895) puis conseiller subalterne (1896-1897).
De 1896 à 1897, il est consul général de Russie à Vienne, Genève et Lausanne.
  • La bohème diplomatique, roman, Perrin, 1892. ("M. le comte Prozor, qui, par de consciencieuses traductions, les premières faites en notre langue, contribua fort à propager parmi nous les œuvres d'Ibsen, nous donne aujourd'hui un roman où sont dessinées de manière assez vive et assez amusante quelques silhouettes de ces importants nomades, bohèmes aristocrates, qu'on nomme diplomates, et où nous aimons à lire, attribué à l'un d'eux, un tel aveu: « Est-ce que les ambassadeurs savent seulement ce qui se négocie par-dessus leurs têtes ?... À moins qu'ils ne l'apprennent par un journal... Rouage inutile, mon bon ami, rouage inutile… »" André-Ferdinand Herold, Mercure de France)
  • Bjørnstjerne Bjørnson, Le gant, drame en 3 actes, 1892.
  • Henrik Ibsen, Solness le constructeur, Savine, 1893.
  • Henrik Ibsen, Brand, drame philosophique, Paris, 1894.
  • Herman Bang, Tine, roman, Savine, 1894.
  • Henrik Ibsen, Le petit Eyolf, Savine, 1895.
  • Henrik Ibsen, Jean-Gabriel Borkman, Perrin, 1897.
  • Gunnar Heiberg, Le balcon, trois actes, Mercure de France, 1897.
  • Henrik Ibsen, Peer Gynt, Mercure de France, 1897.
  • Bjørnstjerne Bjørnson, Paul Lange, drame en 3 actes, 1898.
  • Henrik Ibsen, Quand nous nous réveillerons d'entre les morts, Perrin, 1900.
  • Bjørnstjerne Bjørnson, Au-dessus des forces humaines, Revue Blanche, 1901.
  • Nietzsche en Russie, 1901.
  • Dmitry de Mérejkowsky, Tolstoï et Dostoïevsky, Perrin, 1903.

De novembre 1903 à juin 1904, Prozor est ministre-résident à Weimar, auprès de la princesse Pauline de Saxe-Weimar-Eisenach. Il y côtoie Elisabeth Förster-Nietzsche, qui y a installé les archives de son frère en 1896, et il s'intéresse aux rapports entre Ibsen et Nietzsche.

  • Henrik Ibsen, Un ennemi du peuple, Perrin, 1905.
  • Henrik Ibsen, La dame de la mer, Perrin, 1908.

En Amérique

Les années 1905 à 1909 voient le comte Prozor représenter l'Empire de Russie en Amérique du Sud : à Rio de Janeiro (capitale de la République du Brésil, proclamée en 1889) et à Buenos Aires (République argentine). Il se lie d'amitié avec l'écrivain et diplomate brésilien Joaquim Nabuco, et préface la version française du roman Chanaan de José Pereira da Graça Aranha (Plon, 1910).
   Par la même occasion, il établit des relations diplomatiques inédites entre la Russie et le Paraguay (Asunción) : en 1909, il présente ses lettres de créance au président Emiliano González Navero.
   De même, en janvier 1909, il établit des relations diplomatiques directes avec le Chili.

         

À Nice

Pendant ce temps, en 1907, les Prozor ont fait l'acquisition d'une villa à Nice.
   À partir de 1908, on trouve le comte diplomate et la comtesse dans l'annuaire, chemin des Pins, Maison Rose (3e canton, quartier de Cimiez).
   C'est une des petites résidences situées sur la gauche en montant, entre les avenues Neuscheller et Flora, juste au-dessus de la Villa Speranza. En effet, aujourd'hui encore, une maison rose saute aux yeux au 31, chemin des Pins. (Il s'agit sans doute d'une nouvelle parcelle cadastrale issue de la division des vignobles de Désiré Pollonais : section H II, parcelles 321-322.)

Villa Negre, Villa Speranza et Maison Rose.

Adepte de la théosophie depuis le début du siècle, la comtesse fonde à Nice une loge fortement influencée par le bouddhisme : la Loge Agnis. Drapée d'un magnifique sari, elle reçoit en la Maison Rose quelques-uns des théosophes les plus excentriques de l’époque.

L'aînée Greta devient comédienne (à Nice puis à Paris et en tournée européenne). Elle joue naturellement dans les pièces d'Ibsen traduites par son père, notamment Hedda Gabler en 1911 (mise en scène de Lugné-Poe, Théâtre de L'Œuvre). Le 10 juin 1913, à Paris 6e, elle épouse Walter Halvorsen, marchand de tableaux norvégien. Par son intermédiaire, elle rencontre Matisse, qui peint son portrait en 1916. Le couple divorce peu après.

  
Greta dans La maison de poupée (dessin de Paul-Charles Delaroche) ; portrait par Matisse.
 
Sous l'influence de sa mère, Elsa [ci-contre avec son père] fréquente d'abord les branches théosophiques de Marseille et de Nice. En 1909, elle fait la connaissance de Rudolf Steiner (1861-1925), qui l'incite à se distancier du mouvement théosophique de sa mère et à se tourner vers l'anthroposophie.
 
Entre-temps, à son retour en Europe, Maurice est encore ministre-résident à Hambourg en 1910.



Après la révolution de 1917, l'Empire de Russie n'existe plus. La terre ancestrale des Prozor (et des Lubicz) devient un nouvel état indépendant : la République de Lituanie. Le diplomate est âgé de 68 ans.


En 1919, Elsa épouse Jules-Constant Auzimour. Né en 1893 en Algérie, fils de riches colons français, il était étudiant en médecine à Oran lorsqu'il a été mobilisé en 1914 et affecté à l'hôpital militaire de Nice.

C'est sans doute la comtesse qui publie en 1921 un livre intitulé La vie et la souffrance selon la théosophie (Rhéa, Paris), sous le nom "M.-E. Prozor" (l'ouvrage est parfois attribué à son fils Maurice Édouard, mais la dédicace "à la présidente de la branche théosophique 'Agni' (de Nice)" laisse penser que c'est plutôt elle).

Dans l'Empire russe, qui était un état multinational, Prozor était de nationalité polonaise. Maintenant citoyen de la République lituanienne, il a gardé cette habitude : lors du recensement à Nice, à la question "Nationalité ?", il répond : "Polonais".

Maurice est un ami d'Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz (Oskar Władysław Miłosz, comte de Lubicz : cousin du côté de sa mère, comtesse de Lubicz). En 1922, les deux hommes et Greta visitent ensemble leur pays d'origine et s'intéressent à l'identité nationale lituanienne. Dans les années 1920, Maurice sera encore ambassadeur, cette fois pour représenter la République de Lituanie à Rome.

En 1922, Greta rencontre le peintre Augustin Currat sur le tournage du film La croix du Cervin (elle joue le rôle de Pétronilla et Augustin celui de Jean-Joseph Ginetta). Ils se marient le 15 janvier 1924 (Paris 7e).

Vers 1923, Elsa publie La contemplation créatrice (Paris, avec préface d’Édouard Schuré). Elle traduira de l'allemand deux ouvrages de Rudolf Steiner : Théosophie, étude sur la connaissance suprasensible et la destinée humaine (1923) et Un chemin vers la connaissance de soi (1925).

Au cours des années 1920, avec le voyage (initiatique ?) en Lituanie et la création des institutions de la jeune république, Prozor est amené à se redéfinir. À Nice, lors du recensement de 1926, il se déclare maintenant "Lituanien". Comme son cousin Milosz, il s'approprie peu à peu une identité nationale qui lui avait toujours été étrangère : celle de ce qui avait été jusque-là la "majorité silencieuse" de son pays, dont il découvre alors le riche patrimoine culturel et dont il accompagne l'essor au sein de la communauté internationale.

Le petit dernier, Maurice Édouard, meurt dès le 20 juin 1926 à Genève. Il est enterré à Hauteville-Lompnes (Ain). La famille et la presse le présentent comme "un écrivain d'un talent très personnel", mais on ne connaît aujourd'hui aucune publication de ce mystérieux écrivain (l'a-t-on confondu avec sa mère "M. E. Prozor" ?).

Maurice meurt en sa Maison Rose le 10 mai 1928 (funérailles le 12 en l'église Notre-Dame de l'Assomption de Cimiez, en grande pompe, en présence des filles et de leurs maris, et inhumation au cimetière municipal de Caucade, dans une concession d'une durée de 15 ans).

En 1929, parution posthume d'un article de Prozor intitulé "Dmitry Mérejkovsky et l'intelligentsia russe au déclin de l'empire" (revue Mercure de France).
Enfin, en 1930, parution posthume de ses poèmes Paroles sans romances (éd. Sagesse, Paris), préfacés par le cousin O. V. de L. Milosz.

En 1931, la veuve occupe la Maison Rose avec deux domestiques et une cuisinière. Elle y meurt le 13 mars. Ses obsèques sont célébrées en l'église luthérienne, en présence des deux filles et de leurs maris, en toute simplicité. Elle est inhumée avec son mari à Caucade. La concession sera reprise dans les années 1950.

Elsa meurt dès le 18 juillet 1935. Remarié, son veuf mourra pendant la guerre, en mars 1941 (Paris 16e).

Greta est alors la seule survivante de la famille Prozor. Établie à Genève, elle met en scène La ligne brisée du poète Ami Chantre (Théâtre de la Comédie, Genève, 1933) et Le sein de la famille de Félix Vallotton (Les Tréteaux d’Arlequin, La Chaux-de-Fonds, 1944), et enseigne l'art dramatique au Conservatoire de 1939 à 1965. On lui doit également la traduction du roman norvégien Le Salut du Gaard de Trygve Gulbranssen en 1952. Elle meurt à Genève le 14 février 1978.

  
Greta dans les années 1930, et avec Nora Sylvère dans La Terre est ronde en 1943.



Sources :
Archives départementales des Alpes-Maritimes
Bibliothèque nationale de France
Wikipedia
Irene Diet, Jules et Alice Sauerwein et l’anthroposophie en France, traduit de l'allemand par Pierre Diet, Steen, 1999.


Écrit par SebK, le Dimanche 14 Mai 2023, 12:33 dans la rubrique "Nice".