Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Angleterre   Corée   Danube   Finlande   Finno-Ougrie   France   Komi   Nice   Saxe   Sibérie   breuvages et autres saveurs   hum...   statuaire urbaine 

p a r m a k o m a

Recherche



Actualité
03-04/2018 : représentations de Vincent River de Philip Ridley au Théâtre Ouvert Luxembourg.
01/2018 : Cent ans de musique et de poésie entre Nice et Finlande, concert-lecture autour d’Armas Launis et d’Uuno Kailas, Nice, bibliothèque Louis-Nucéra.
11/2017 : "L’imaginaire national finlandais à l’épreuve du centenaire - Un regard du XXIe siècle sur la poésie patriotique d’Uuno Kailas", dans le cadre du colloque Révolutions russes ; images et imaginaire en Russie et en France, Nice.
08/2017 : parution de l'article "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans la revue bretonne Klask, n° 11.
08/2017 : "Are Finns ashamed of their independence? - A 21st century look at Uuno Kailas’ patriotic poetry", dans le cadre du 14e Congrès des littératures finno-ougriennes, Tartu, Musée national d'Estonie.
08/2017 : "Garibaldi und Nizza – ein Epos zwischen Frankreich und Italien", dans le cadre du 4e colloque de la Garibaldi Gesellschaft, Kirchberg, Sachsen.
06/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov à Châteauneuf-Villevieille.
04/2017 : représentations des Cornes d'Alexeï Popov (Nice, Théâtre de l'Impasse).
03/2017 : parution de Norma, de Sofi Oksanen, chez Stock.
01/2017 : parution de Ils ne savent pas ce qu'ils font, de Jussi Valtonen, chez Fayard.
12/2016 : "Une comédie komie – Adaptations et mises en scène niçoises d'un théâtre minoritaire de Russie", dans le cadre d'une journée d'étude à l'université Rennes 2.
08/2016 : parution du Récif, de Seita Vuorela-Parkkola, chez Actes Sud Junior.
08/2016 : expo sur le pays komi dans les livres étrangers, Bibliothèque nationale de la République de Komi, Syktyvkar.
06/2016 : réédition des Chants des forêts de Nikolai Abramov à la Bibliothèque nationale de la République de Carélie.
05/2016 : réédition du recueil Les Komis – Questions d'histoire et de culture aux Presses de l'Inalco.
01/2016 : présentation de Uuno Kailas de Heinola à Nice au Centre de Documentation Provençale (Bollène).
11/2015 : parution de Noir comme l'ébène, de Salla Simukka, chez Hachette et au Livre de Poche.
10/2015 : Uuno Kailas de Heinola à Nice – Cent ans de musique et de poésie entre Nice et la Finlande, concert-lecture à Helsinki.
10/2015 : Sofi Oksanen à Nice, rencontre avec Sofi Oksanen et Miquèu de Carabatta à Helsinki autour de Quora despareissèron lu colombs.
09/2015 : première de la pièce d'Alexeï Popov Les cornes par la compagnie La Chance du Débutant (au Théâtre National Komi, Syktyvkar).

Tribune



Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Ma Sibérie (3e partie)
— L’Oural polaire —
Quand on parle de Sibérie, plus qu'aux plaines fertiles du sud-ouest ou à la région montagneuse du lac Baïkal, on pense bien souvent au Grand Nord.

Dans le Grand Nord, la Sibérie commence ici : les sommets de l'Oural polaire constituent une frontière naturelle entre l'Europe (à droite selon les flèches de la photo) et l'Asie – en l'occurrence, la vaste plaine de Sibérie occidentale.


La Sibérie occidentale est formée par le bassin de l'Ob, qui recueille tous les cours d'eau entre l'Oural et le plateau de Sibérie centrale. Au niveau du cercle polaire, l’Ob s'élargit considérablement, au point de former quasiment un golfe de l'océan Arctique. À cet endroit, sur la rive gauche se trouve la petite ville de Labytnangi ; en face, la capitale administrative de la région, Salekhard (fondée au XVIe siècle sous le nom "Obdorsk").


Au-dessus du cercle polaire, les longs hivers de gel et les étés courts et frais entretiennent une végétation de toundra, plutôt clairsemée... La neige fond brièvement, mais la terre ne dégèle jamais.
Sous ces latitudes, les villes comme Salekhard ou Labytnangi sont une invention russe relativement récente. La toundra se prête plutôt à un mode de vie nomade, que pratiquent encore certains autochtones éleveurs de rennes (Nénètses, Khantys, voire quelques Komis).

Comme tous les sites industriels stratégiques de Russie, cette région a été une importante destination de déportation. Un projet du Goulag, au début des années 1950, consistait à construire une ligne de chemin de fer destinée à relier les mines de Norilsk (au nord de la Sibérie centrale, près de l'embouchure du Ienisseï) et le port en eaux profondes de Salekhard au réseau ferroviaire de la Russie européenne. Aujourd'hui, bien plus que sur la pêche et l'élevage des rennes, l'économie de la région repose surtout sur l'exploitation des gisements de gaz naturel.

(photos : S. Cagnoli, mai 2010)
Écrit par SebK, le Samedi 22 Janvier 2011, 01:10 dans la rubrique "Sibérie".